Partager

Recherche:

Le mot de la Présidente

image

Cette année aura été marquée par de gros dossiers financiers. En premier lieu, durant tout l’été, nous avons dû mener de difficiles négociations avec le Conseil d’Etat afin qu’une compensation soit versée aux communes pour les pertes engendrées par la RIE III vaudoise.

Par ailleurs, après vous avoir largement consultés, nous avons présenté notre projet de nouvelle péréquation intercommunale au Service des communes et du logement, qui l’a accueilli assez chaleureusement, et à l’UCV. Il s’agit toutefois d’un projet à long terme qui demandera encore beaucoup de discussions avec tous les partenaires intéressés.

Dès cet automne, nous proposons également des formations, lesquelles portent sur les sujets suivants : la péréquation financière, la facture policière, l’accueil collectif parascolaire et l’organisation d’une élection complémentaire dans une commune. Cette nouvelle offre a rencontré beaucoup de succès puisque nous avons déjà recueilli plus de 70 inscriptions. A l’avenir, nous envisageons d’étoffer notre catalogue en y ajoutant d’autres cours, notamment dans le domaine de l’aménagement du territoire.

S’agissant de nos projets futurs, nous avons observé un transfert de compétences des communes vers le Canton, voire même vers la Confédération. Cette évolution est due à des recherches de synergies et de supposées économies financières. Si elle atteint parfois les objectifs précités, elle n’a pas que des avantages pour les citoyens : les services de proximité se perdent et on ne tient plus assez compte des réalités du terrain ni des spécificités locales.
Avec votre appui, nous allons donc engager des réflexions afin de déterminer dans quels domaines les communes pourraient (re)prendre des compétences. Une fois ces analyses menées à bien, nous formulerons des propositions auprès des autorités cantonales.

Nous vous invitons enfin à participer à notre prochaine Assemblée générale qui se tiendra le jeudi 29 novembre 2018, à Henniez.

Renforcer la responsabilité des communes et défendre leur autonomie. L’AdCV, qui regroupe 73 communes à ce jour, entend développer les principes même de l’égalité entre ses membres, de la responsabilité des autorités, et de l’autonomie communale propre à nos valeurs vaudoises. Par sa structure démocratique (quatre assemblées générales annuelles) et ses consultations directes, l’AdCV, représente directement ses membres et défend leur organisation et leur gestion.

WebForgeDesign par inforweb